La libération de la blonde

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  meval le Jeu 29 Aoû - 16:38

P'tite idée, si ça te convient, je poste !
L'môme, il peut pas rester là. Les méchants sont vraiment pas beaux, il les voit pat la f'nêtre, y sont crasseux, z'ont l'air bêtes, et ça, ça les arrange pas.

Faut qu'y s'sauve, et vite....

R'heusem'ent, y connait tous les coins d'l'abbaye. Faut dire que comme les copains y sont pas là, et comme la femme qui donne à manger est pas trop r'poussante, même quand elle lui fait un bise baveuse sur la joue, y s'essuie quand elle r'garde pas, pour pas la vexer, ben, y l'a eu l'temps d'la visiter c't'abbaye. Et qu'même qu'la femme pas trop r'poussante, elle lui a montré plein d'trucs.

Sur qu'elle doit faire l'mur des fois, mais lui, y dira rien à personne, parc' qu'elle, elle dit pas qu'il est là des fois.

Alors, y la r'garde, d'son oeil malicieux d'môme de la rue débrouillard, et y s'comprennent tous les deux. Il commence à partir, s'arrête, revient sur ses pas et lui fait une bise à elle, sur la joue. C'est la première fois d'puis longtemps qu'y fait une bise, la dernière fois, c'était à une fille d'la bande, mais elle a manqué d'lui mettre une gifle alors y l'a pas r'commencé. Mais c'était par'ce qu'il l'aimait bien.

Et là, il l'aime bien c'te femme, elle fait semblant d'etre méchante, mais elle l'est pas. Alors si jamais y d'vait pu la r'voir, il lui fait une bise. Y l'aurait presqu' la larme à l'oeil, mais y l'est grand du haut d'ses 10 ans, pis les z'hommes, ça pleure pas.

Y s'sauve avant qu'elle l'voit l'oeil tout humide.

Faut aller chercher du s'cours. Mais qui ? Les soldats, y les z'aime pas, sont trop rigides, on dirait qu'sont des statues, alors eux, y pourront pas s'faufiler...

Y court, y court vite, y sait pas vers où, mais y court. Et brusqu'ment, il file vers la droite, tourne après la deuxième rue à gauche, et encore à gauche, avant d'poursuivre tout droit et repartir vers la gauche.

Bon lui, y sait pas qu'c'est à droite ou à gauche, y l'a jamais su. Mais l'chemin, y l'connait par coeur. C'est c'lui du moulin d'la blonde dev'nue comtesse, que même à elle, y piqu'ra jamais l'siège, parc'qu'il l'aime bien, d'puis toujours. comme y l'aime bien la blonde dev'nue brune. Y sait qu'elle vit dans l'moulin d'la blonde, et y sait qu'elle peut faire disparaître et apparaître plein choses. Elle est maline elle, y l'sait.

Y l'arrive au moulin, pousse la porte, et s'arrête au milieu d'la pièce, complèt'ment essoufflé.

Y a personne !

L'moulin, y l'est vide, complèt'ment vide. Y s'assoie sur les marches, les coudes appuyés sur les g'noux, la tête dans les mains. Si la blonde dev'nue brune est pas là, y l'est perdu !

Pis tout à coup, y r'part, vite, très vite. Y l'arrive à destination, manque d'se cogner contre l'ventre du plus grand parleur du comté. La blonde dev'nue brune est là, d'vant lui aussi, y l'croit pas ! Comment qu'elle fait pour être toujours là quand y l'a b'soin d'elle ? Elle doit l'suivre, pas possible !

Une fois, il avait glissé sa main dans la sienne, c'était quand la blonde dev'nue comtesse jouait dans la neige avec l'blond, elle avait rien dit. Alors là, il lui prend la main, la r'garde avec ses yeux affolés et il ose lui parler, la voix tremblante.


Faut aller les sauver, s'te plait. Elles sont gentilles là bas, elles m'donnent à manger quand j'ai trop faim. Faut les aider.

Y sait pas si elle comprend c'qu'y veut lui dire, alors y la tire par la main.

Viens, j'vais t'montrer un truc, un passage secret, qu'la femme pas trop r'poussante m'a montré pour qu'j'me faufile sans qu'les autres m'voient, pour pas qu'elle s'fasse disputer.

Viens !



meval

Messages : 15
Date d'inscription : 18/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  kelak le Jeu 29 Aoû - 18:57

c'est parfait, juste peut etre dire que le mome croise un garde aux couleurs de Domazan pour expliquer comment Kelak a été prévenu, sinon c'est parfait, morphée postera avec son bigleu le WE, je vais sans doute préparer un mini truc avec tanus pour dire que les méchants torturent soeur machin pour lui faire cracher le morceau à propos de la baronne
avatar
kelak
Admin

Messages : 1125
Date d'inscription : 20/05/2010
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  meval le Ven 30 Aoû - 6:49

D'acc, je complète aujourd'hui et j'envoie

meval

Messages : 15
Date d'inscription : 18/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  Naudeas le Sam 31 Aoû - 5:27

J'avais pas vu Nonette qui crie Deos euh c'est une réformée ? Very Happy par contre dans une abbaye, ca craint Evil or Very Mad 

Jean.Bon a écrit: J'en peux plus, la fureur a emparé mon corps quand je vis les nonnes courrir, elles nous excitent, elles, vierges, se mariant à un Dieu qui n'accorde aucune miséricorde. On s'éparpille un peu pour ramener les oiselles dans leur réfectoire. Elle semblait paniquée. Hmm c'était en plus irrésistible. Je regardais leurs mamelles, et leurs fondements, passant ma dague sur mes lèvres en pensant par laquelle que je commencerais. Mais oui, d'abord savoir ou elles mettaient les écus. On était là pour ça, pour pouvoir s'en mettre plein les fouilles. Et en sus deux ou trois nonnes pour assouvir les instincts les plus bas ou les plus vils de l'espèce humaine.

Elle ne semblait pas loquasse la nonne. Je grimaçais, ils allaient les égorgées sans qu'on puisse en profiter. Je viole pas des morts, je préfère voir leurs visages hurlés de douleurs, de honte et de tristesse. Je me penchais vers le comparse qui la menaçait. Comme dans toute les troupes y avaient un chef, c'en devait bien être un peu pareil ici. Je regardais les autres, me disant si je le perturbe, il allait m'en mettre une, mais qui ne tente rien, n'a rien. Je me penchais lui chuchotant.


Y a p'tetre ben une cheffe en soutane aussi.

Je me reprenais vite ma place. Les nonnes avaient bien écouté paniquant davantage et c'est humain on ne peut leur reprocher, indiquait de leur regard la porte qui menait à la partie de l'abbesse. La peur est la meilleure des armes. Sans violence, et hop je pourrais m'en occuper par la suite. Enfin si l'autre n'avait pas l'idée de leurs trancher la gorge. C'est encore ca qui m'inquiétait le plus. Le trésor et après elle. Bon d'accord je ne pense qu'à ça, en cet instant, mais une troupe de femelles virginales qui se tiennent la, presque offerte, c'en était ...bandant..

Bref, j'allais piquer un fruit, le croquant à pleine dent, laissant couler la bave et le jus du fruit le long de ma bouche. Regardant si aucune d'elles n'allaient s'échapper, ca m'aurait donné moult raison de m'en occuper. Je restais quand même sur mes gardes, attendant la suite des instructions  pour savoir si on allait s'occuper de la cheffe en soutane.
avatar
Naudeas

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  kelak le Ven 6 Sep - 9:25

la prolongation de Lise chez les moines couplé à d'autre souci perso ont fait que j'ai un peu délaissé rr, je me replonge la dedans la semaine prochaine pour faire avancer le schmilblik

désolé
avatar
kelak
Admin

Messages : 1125
Date d'inscription : 20/05/2010
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  Naudeas le Sam 7 Sep - 5:34

L'irl prime, t'en fais pas en tout cas bon courage Wink 
avatar
Naudeas

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La libération de la blonde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum